Sélectionner une page

L’histoire que je vais vous raconter a commencé il y a un certain temps, ou plutôt elle s’est passée il y a un certain temps, chez moi, un samedi soir précisément était censé être une simple pizza entre amis, l’un des nombreux que nous avons vécus, mais ce qui s’est passé ce samedi soir vous aurez du mal à le croire.
Tout cela s’est passé sans programme, je ne m’y attendais pas, peut-être que parfois j’y avais un peu pensé, mais je n’aurais pas imaginé que c’était faisable.
Il y a un moment précis dont je me souviens bien, quand tout cela a commencé, j’étais dans la salle de bain et j’étais sur le point de me branler, sur elle, parce que ce soir-là elle avait une charge sensuelle à vous faire perdre la tête.

Avant de commencer à vous parler de cette nuit-là, je dois préciser deux ou trois choses, la première est que je suis marié, ma femme – Katia – est une de ces blondes que vous voulez depuis que vous regardez des films pornos, je n’exagère pas et croyez-moi si je vous dis que si d’une manière ou d’une autre vous aviez la chance de la voir, elle vous ferait vous branler, puis vous fermeriez les yeux et l’imagineriez comme ça : De grandes et très longues jambes, une poitrine décidément abondante – la quatrième pleine – et un cul serré – ferme – qui se cambre vers le haut, ah presque oublié, elle adore faire l’amour, une balade avec elle en est une que l’on n’oublie pas et puis je peux vous assurer que personne ne sait faire une pipe comme elle, elle utilise le bout de sa langue pour caresser la chapelle et puis quand j’ai une bite bien droite qui ressemble à un bâton elle me fait me retrouver dans une mer de salive, mais hélas elle n’a qu’un seul péché : ne pas boire le sperme ; il n’aime pas ça et il n’y a aucun moyen de le faire changer d’avis, juste l’odeur de la drogue le fait vomir : Pourquoi je vous dis cela ?
C’est simple parce que j’ai des amis – Tony et Marika – et j’ai grandi avec Tony depuis l’âge des premiers “poignards” que l’on fait en volant les VHS de nos pères.
Marika est aussi une très grande fille, en fait elle a de très longues jambes, pas si courbées – une deuxième avec des seins – mais elle a quelque chose qui nous rend fous, nous les hommes, elle a des tétons pointus comme deux belles doubles épingles et on dirait qu’ils veulent percer la chemise ou les t-shirts serrés qu’elle utilise de temps en temps ; cette chose m’a toujours rendu fou, parce qu’avec sa langue j’ai toujours voulu les lécher.
Elle fait aussi de l’exercice comme ma femme et peut-être que le cul de Marika est encore plus joli que celui de ma femme, elle a les cheveux noirs courts comme la nuit.
Vous savez, le soir où nous étions tous ensemble et peut-être même avec un autre couple amical (nous sommes tous des amis très proches), nous sommes gâtés de jeter quelques verres de vin de trop et nous finissons souvent par parler de sexe et de réveillon ; il y a longtemps, je savais qu’elle aimait boire du sperme ; c’est ce que je devais vous dire maintenant mais je vous parle de ce samedi soir…

Je disais que tout s’est passé à l’improviste, nous étions chez moi, j’étais mariée depuis un an ( mois de plus, mois de moins ) et nous avons invité nos amis Tony et Marika chez nous, les deux autres étaient sortis pour une soirée romantique.
Comme j’ai toujours été très hospitalier ce soir-là, j’ai préparé des cocktails de bienvenue, si je me souviens bien, quelque chose qui s’apparente à un martini, une vodka et un apéritif, quelque chose comme ça.
Cette nuit-là, Marika avait une chemise noire à col roulé et une jolie jupe moulante très sexy, ma femme une blouse blanche avec une jupe, moi et mon ami un jean et un pull classiques.
Cette nuit-là, je m’éclipse sans m’en rendre compte, avec beaucoup de rires, beaucoup de nourriture et surtout beaucoup de bouteilles de vin, je peux tenir beaucoup de vin et même cette nuit-là, ma tête tournait, j’étais très excitée et je n’étais pas la seule.
Je ne sais pas comment est sorti mon méga TV sur la chaîne 9 de Sky – THAT FAN ALL – de Claudia Koll, avez-vous plus ou moins une idée de ce qu’est ce film ?
Inévitablement, il a relevé la barre et nous a tous fait subir une charge sexuelle qui a fait monter la température bien au-delà de 40 degrés.

Une soirée qui commençait déjà bizarrement et qui se terminait encore plus mystérieusement.
Une soirée où Marika et moi n’avons fait que nous toucher, nous embrasser et surtout nous regarder, et je pense que ma femme a fait la même chose avec Tony.
Ah, je ne vous ai pas dit quelque chose.
Tony et Marika sont mariés depuis avant nous.

Cela dit, à un moment donné de la soirée, il était plus de minuit passé, je me souviens parfaitement de l’heure parce que dans la salle de bains, je me suis retrouvé à regarder l’heure sur mon téléphone portable, j’étais tellement excité, j’avais une bite tellement dure que j’avais envie de me branler, pendant qu’ils riaient et jouaient dans le salon.
Ce devait être l’ivresse, le fait que je me sentais en partie léger, en quelques mots ne pas fermer la porte de la salle de bain.
La salle de bain de ma maison est un coin de la cuisine, en réalité ils ne pouvaient pas me voir et même moi je ne sais pas comment, alors que devant le miroir je me voyais, j’ai trouvé Marika sur le côté.
Elle m’a regardé, nous nous sommes regardés.
Au début, je voulais mourir de honte comme une femme cougar, mais au fil des secondes, elle n’a pas détourné le regard, elle s’est concentrée de plus en plus sur ma queue droite.
À un moment donné, elle a fait un pas vers moi, s’est abaissée et sans rien dire, j’ai commencé à caresser mon pénis d’abord avec ses ongles pointus, puis j’ai commencé à l’embrasser, enfin c’était dans sa bouche chaude.
Vous n’avez aucune idée de ce qu’était cette pipe. Je vais essayer de vous l’expliquer…
Mamma mia, il a léché tout le nerf, sur la chapelle il a craché dessus, et puis avec ses mains il a accompagné la descente, il est monté et descendu parfois doucement parfois d’autres fois avec plus de férocité, j’ai aimé comment avec sa bouche il était capable de soulever toute la peau de ma bite et puis de la baisser et ce toujours et seulement avec la bouche … J’ai senti la salive devenir de plus en plus chaude et soudain ses ongles se sont enfoncés dans ma peau et sont sortis et puis lentement tout dans la bouche, vous dites gorge profonde n’est-ce pas ? C’est ce que Marika faisait avec ma bite ; je mettais ma main derrière sa tête et je l’accompagnais dans tous ses gestes, je la tenais serrée et tout dans ma bouche, mais j’avais envie de lui lécher les tétons et je l’ai fait…ils étaient comme je les avais toujours imaginés, je les ai sucés et elle a gémi, mais ensuite elle m’a arrêté et m’a dit : << elle voulait ma longue bite …elle voulait la sentir dans sa bouche >>, elle est descendue encore et encore…descendue….
<>
Et au lieu de le sortir comme ma femme le fait toujours, elle a attrapé mon cul avec ses mains et l’a poussé fort dans sa bouche…
Je suis venu… et j’ai vu la lumière…